ALGÉRIE DU POSSIBLE
PRIX DU DOCUMENTAIRE

Long-métrage documentaire
France, Algérie | 2016
Couleur | 1h22 | VOST
Réalisation : Viviane Candas
En rencontrant ses anciens compagnons de combat, le film suit le parcours d’Yves Mathieu, né à Annaba, anticolonialiste en Afrique Noire puis avocat du FLN. À l’Indépendance de l’Algérie, il rédige les décrets de mars sur les biens vacants et l’autogestion, promulgués en 1963 par Ahmed Ben Bella. La vie d’Yves Mathieu est rythmée par ses engagements dans une Algérie qu’on appelait alors « le phare du Tiers Monde ». La réalisatrice, qui est sa fille, revient sur les conditions de son décès en 1966.

 

LE FILS ÉTRANGER
PRIX DU DOCUMENTAIRE

Documentaire | France | 2015
1h19 | VF
Réalisation : Abdallah Badis
Algérie. Un homme dans la cinquantaine retrouve son pays de naissance qu’il n’a plus revu depuis des décennies. Sa soeur, qui a grandi en France, avec lui l’y attend. Le chemin qui mène à elle est tortueux, elle l’a tracé pour lui. Partout où il passe, la nature se dévoile à lui en même temps que le passé de cette terre. La voix de la soeur l’accompagne en égrenant de-ci de-là les mots qui disent la douleur d’un pays perdu pour elle, la France.

 

LES FLEURS DU BITUME
PRIX DU DOCUMENTAIRE

Long-métrage documentaire | France | 2016
Couleur | 52 mn | VOST
Réalisation : Karine Morales
& Caroline Péricard
Dans les rues de Tunis et de Sfax, Chaima danse, Ouméma graffe, Shams slame. Elles ne se connaissent pas mais font parties de la même génération. Elles sont nées sous la dictature de Ben Ali. Elles sont les adolescentes de la révolution du Jasmin qui a éclos en Tunisie en 2011. Elles incarnent toutes les nuances, parfois opposées, toujours complémentaires, d’un combat commun : la liberté des femmes dans leur pays.

 

LES HIRONDELLES DE L’AMOUR
PRIX DU DOCUMENTAIRE

Documentaire | Maroc, Belgique | 2016
Long-métrage documentaire
Couleur | 68’ | VOST
Réalisation : Jawad Rhalib
Les soldats marocains de l’armée française qui ont occupé le Vorarlberg, le Land le plus occidental de l’Autriche, pendant l’été 1945, ont engendré, sans le savoir, des centaines d’enfants. Contrairement aux autres Kriegskinder (enfants de la guerre), ces enfants avaient le teint trop brun ou les cheveux trop frisés pour passer inaperçus.

 

OUM KHALTOUM, LA VOIX DU CAIRE
PRIX DU DOCUMENTAIRE

Long-métrage documentaire | France | 2016
Noir et blanc | 52 mn | VOST
Réalisation : Xavier Villetard
De son vivant, véritable « Cantatrice du pauvre », Oum Khaltoum était vénérée en Égypte, dans tout le monde arabe et bien au-delà. C’est par la puissance de son chant, par cette voix unique qui captait les foules et un répertoire exceptionnel, qu’elle réussissait l’exploit inouï d’abolir les frontières entre les peuples, accomplissant ce qu’aucun politique n’a réussi à faire à ce jour.