PORTRAIT DE FAMILLE
 portrait de famille
Film d’animation iranien
Couleur | 42mn
Réalisation : Morteza Ahadi Sarkani,
Mohammad Ali Soleymanzadeh
 
Le Pays des contes des mille et une nuit est en ébullition. La fête bat son plein chez les papillons...Maman Corbeau met au point une stratégie pour se débarrasser d’un renard affamé. Maître Corbeau va se marier sous les yeux d’un chat ébahi ! Une Grand-mère qui n’a pas froid aux yeux prend la route pour rendre visite à son peti- fils qui vient de naître. Un village prépare avecenthousiasme, le mariage de la belle Hajar !

KILIKIS… LA CITÉ DES HIBOUX

bousbaa
Prix du Public
Long-métrage de fiction | Maroc | 2018
Couleur | 1h37 | VOSTF
Réalisation : Azlarabe Alaoui Lamharzi
La cité des hiboux est un groupement d’habitations réunissant familles et gardiens d’un centre de détention secret. Niché entre les montagnes du Haut Atlas, l’existence de ce lieu est restée longtemps hors de l’histoire, jusqu’au début des années 1990. Les gardiens qui y habitent consument leur temps à assurer, à tour de rôle, la surveillance des lieux, en longeant chaque jour un pont suspendu sur un ravin profond et reliant le douar à la prison de la citadelle.

LA TOUR

la tour
Prix de la Presse
Film d’animation | Norvège, France | 2017
Couleur | 1h14 | VF
Réalisation et scénario : Mats Grorud
Avant-première
Wardi, une jeune palestinienne de onze ans, vit avec toute sa famille à Beyrouth dans le camp de réfugiés où elle est née. Sidi, son arrière-grand-père était l’un des premiers à s’installer dans le camp après avoir été exproprié de son village en 1948. Toute la famille vit dans une tour qui est de plus en plus haute à mesure que les réfugiés s’y installent. Le jour où Sidi lui donne la clé de sa vieille maison en Galilée, elle s’attriste à l’idée qu’il ait perdu l’espoir d’y retourner un jour.

LE DÉJEUNER

le dejeuner
Grand Prix
Long métrage de fiction | Liban | 2017
Couleur | 1h31 | VOSTF
Réalisation, scénario et montage :
Lucien Bourjeily
Prix Spécial du Jury et Prix d’interprétation
pour l’ensemble du casting au Festival
des Cinémas Arabes de l’IMA 2018
Alors qu’elle ne s’est pas rassemblée depuis deux ans, une famille se retrouve pour le déjeuner de Pâques. Joséphine, la matriarche, est heureuse d’avoir ses enfants autour des délicieux mets qu’elle a pris le soin de préparer. Entre discussions politiques et jeux de rôle, la bonne humeur semble au rendez-vous. Cependant, un incident vient perturber l’ambiance paisible et raviver les tensions familiales jusque-là dissimulées.

MON CHER ENFANT (WELDI)

mon cher enfant
Prix du Jury Jeune & Prix de la Presse
Long métrage de fiction | Tunisie | 2018
Couleur | 1h44 | VOSTF
Réalisation et scénario : Mohamed Ben Attia
Avant-première
Sélection à la Quinzaine
des Réalisateurs Cannes 2018
Riadh s’apprête à prendre sa retraite de cariste au port de Tunis. Avec Nazli, ils forment un couple uni autour de Sami, leur fils unique qui s’apprête à passer le bac. Les migraines répétées de Sami inquiètent ses parents. Au moment où Riadh pense que son fils va mieux, celui-ci disparaît.

NOUR

nour
Prix du Jury Jeune
Long métrage de fiction | Liban | 2017
Couleur | 1h31 | VOSTF
Réalisation : Kahlil Dreyfus Zaarour
Des journées d’été pleines de rêves, d’amour et de joie, tel est le quotidien de Nour, 15 ans, et de sa bande d’amis. Jusqu’à ce que Maurice, 35 ans, jette son dévolu sur elle et qu’elle soit contrainte de l’épouser. Sa joyeuse insouciance se transforme alors en un quotidien lugubre sur fond de confinement dans les tâches ménagères. Nour dénonce le sort réservé aux jeunes filles mineures mariées contre leur gré.